La banque en ligne ING arrête son activité en France

L’information a été officialisée récemment à la grande déception de ses clients. La banque en ligne ING stoppe définitivement son activité en France. La banque néerlandaise était pourtant accueillie favorablement dans l’Hexagone malgré la compétitivité du marché.

La banque en ligne ING quitte le marché français

La nouvelle a été accueillie froidement par une partie des clients. La banque en ligne ING a rendu publique sa décision de quitter définitivement le marché français. D’ailleurs, le futur de la banque néerlandaise tenait en haleine bon nombre de gens depuis plusieurs mois. Des rumeurs circulaient sur son éventuel rachat par un poids lourd du secteur financier.

Le cours des événement a pris une nouvelle tournure ces derniers jours avec l’annonce de cet abandon d’activité en France. L’information a été rendue officielle le mardi 21 décembre 2021, à l’initiative de la direction. La banque néerlandaise ING fait partie des plus anciennes du genre à opérer dans l’Hexagone. Elle justifie son choix par la volonté de travailler sur de nouveaux objectifs, en phase avec ses stratégies en interne. L’établissement a expliqué les choses très clairement en précisant que « Cette décision est la conclusion d’une revue stratégique menée depuis juin 2021 ».

La décision de quitter le marché français va déboucher sur une suppression de 460 emplois environ. L’impact d’une telle action sur l’économie ne peut être négligé puisque la banque en ligne ING compte également près de 1 million de clients qui bénéficient de ses services bancaires.

Pour information, la banque en ligne ING propose des offres assez complètes à ses clients : compte courant, produits d’épargne et d’investissement, crédit à la consommation et crédit immobilier. Son modèle économique bien pensé, lui a permis de se maintenir pendant des décennies sur le marché français.

La vente du portefeuille de clients en France en ligne de mire

La fermeture des activités de la banque en ligne en France, pourrait avoir plusieurs conséquences pour la structure néerlandaise. À ce propos, la vente de son portefeuille de clients en France est actuellement à l’étude par un comité d’experts. À vrai dire, la banque demeure encore assez discrète à ce sujet au vu des récentes déclarations. « Les discussions étant en cours, aucune autre information ne peut être donnée à ce sujet pour le moment » a-t-elle tenu à préciser.

Par rapport à tout cela, l’activité en France d’ING va certainement trouver un repreneur au cours des prochaines semaines. Le groupe Société Générale est visiblement le mieux placé pour rafler cette activité prometteuse laissée à l’abandon par la banque néerlandaise. Cependant, elle n’est pas la seule à s’intéresser à cette opportunité. Crédit Mutuel Alliance Fédérale et Crédit Mutuel Arkéa suivent également de très près ce dossier.

Un plan de sauvegarde de l’emploi signé avec les syndicats

Quoi qu’il en soit, l’abandon d’activité décidée par la banque en ligne devrait se dérouler dans le calme. En effet, ING a trouvé un accord avec les syndicats pour instaurer un plan de sauvegarde de l’emploi.

Lire plus d’articles sur DigiTechnologie :
– Nestlé va réaliser 25% de ses ventes en ligne d’ici 2025, cliquez-ici
– Acheter des cryptomonnaies sur la plateforme Binance, cliquez-ici
– La banque en ligne est très appréciée par les indépendants, cliquez-ici

Share This